Conseils pour garder de belles dents
Votre chirurgien-dentiste peut vous redonner le sourire en quelques séances, mais c'est â vous qu'il appartient de conserver ces dents sans nouvelles caries ni risques de déchaussement. Quelques minutes par jour suffisent...

Belles dents - Les soins bucco-dentaires que vous pouvez pratiquer chez vous au quotidien sont indispensables à la prévention des caries et du déchaussement, ainsi qu'au maintien de votre santé buccale à la suite d'un traitement parodontal ou après la réalisation de prothèses.


La brosse à dents

A main ou électrique, elle a pour fonction l'élimination mécanique de la plaque dentaire, une accumulation de bactéries qui devient nocive au bout de 10 à 12 heures, que l'on ait mangé ou non. A pratiquer idéalement après chaque repas, le brossage du soir est le plus important. Favorisez les brosses à dents souples car elles sont tout aussi efficaces et elles ne sont pas agressives pour les gencives. Favorisez un dentifrice fluoré ( ~1450 ppm de fluor pour un adulte) et peu abrasif

Un révélateur de plaque

Révélateur de plaque - Il peut être utilisé avantageusement pour valider l'efficacité de sa technique de brossage, il permet de mettre en évidence les zones oubliées après le brossage.


Le fil inter dentaire

fil dentaire - Complètement incontournable du brossage, c'est un moyen efficace pour atteindre les espaces inter dentaires, lorsque les dents se touchent. Il ne sert pas seulement à déloger un aliment coincé entre deux dents, mais aussi à nettoyer ces régions où la brosse ne passe pas. Après une courte période d'apprentissage, qui est nécessaire, l'utilisation du fil inter dentaire est aisée et parfaitement indolore pour vos gencives.

Les brossettes

les brossettes - Elles sont nécessaires lorsque le fil ne suffit plus à nettoyer les faces latérales des dents. C'est le cas lorque celles-ci sont légérement écartées, mais aussi chez la plupart des personnes à partir de la trentaine au niveau des molaires et prémolaires. L'utilisation quotidienne des brossettes inter dentaires en complément du brossage habituel prévient ou traite le saignement des gencives et empêche la formation de caries entre les dents. Ces accessoires doivent être employés systématiquement en cas de déchaussement avéré, et sont fortement conseillés aux porteurs de couronnes ou de bridges. Les brossettes sont plus efficaces que le jet dentaire et doivent être utilisées de préférence avec du dentifrice ou une préparation antiseptique.

Le jet dentaire (hydropulseur)

C'est une aide à l'élimination des débris alimentaires après un repas, mais il ne remplace en aucun cas un véritable brossage.

les chewing-gums (sans sucre)

Ils peuvent aider à éliminer les débris alimentaires après les repas, en stimulant la prodution de salive qui nettoie naturellement les dents et les reminéralise en surface grâce au calcium qu'elle contient. Mais ils ne remplacent en aucun cas un bon brossage.

Les batonnets de bois

Ils sont peu employés car assez agressifs pour vos gencives. Evitez également les cure-dents après les repas, ils vous soulagent dans l'instant mais abîment vos gencives.

Les bains de bouche

bains de bouche - Produits de confort ou véritables médicaments, ils donnent à la bouche une agréable sensation de fraîcheur. On les utilise presque toujours en complément, et non en remplacement du brossage. Les plus efficaces sont délivrés sur ordonnance.


L'alimentation

Cela consiste à limiter les apports sucrés, pour ne pas favoriser le développement des bactéries. Pour cela, il convient d'éviter les sucreries et le grignotage entre les brossages. Favorisez les aliments riches en fluor (sel de table fluoré) et en calcium (laitages).

Votre gencive ne doit présenter aucun saignement au brossage, une gencive qui saigne est une gencive malade.


Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Les dents de sagesse
Les dents de sagesses sont les troisièmes molaires définitives qui font leur apparition environ vers dix-huit ans, mais parfois bien plus tardivement.

L'évolution de l'Homme moderne crée une diminution du volume de la partie inférieure du visage et une réduction de l'os de la mandibule, ces dents se retrouvent de plus en plus souvent dans des situations anormales, entrainant des pathologies qui nécessitent leurs extractions. Mais le plus souvent les patients n'ont pas conscience de l'éruption de leurs dents de sagesse et du bon placement sur les arcades dentaires, tout s'est donc bien passé, silencieusement.

Ces dents ont pour particularité pendant l'éruption de traverser la gencive lentement. Un abcès a le temps de se former entre la dent et la gencive qui la recouvre encore pendant leur éruption.

Au premier signe de gonflement et aux premières douleurs, un massage doux avec la brosse à dents et du dentifrice améliore souvent la situation, mais invite à la consultation de votre praticien. Il y a souvent une symétrie droite-gauche mais décalée dans le temps, qui ce contribue à la mauvaise réputation prédictrice des ennuis qui viendront certainement de l'autre côté.

Au maxillaire supérieur, la fréquente malposition peut créer une morsure de la joue ou empêcher des mouvements de la mâchoire inférieure avec une difficulté d'ouvrir la bouche.

Au maxillaire inférieur, la dent est souvent couchée à l'horizontale et vient buter contre la seconde molaire. Cette position bouscule toutes les dents inférieures et peut créer une zone profonde impossible a nettoyer derrière la seconde molaire, et ainsi permettre le développement d' une carie de la racine de la dent adjacente, entrainant la nécessité de l'extraction des deux dents.

Deux situations :
  • Les extractions préventives, en fin de traitement d'orthodontie , pour préserver les résultats fonctionnels et esthétiques.
  • Les extractions liées à une période inflammatoire "la chique", cet inconvénient se reproduira certainement du côté opposé.


Bien souvent l'extraction des quatre dents est indiquée. Si le premier épisode inflammatoire et douloureux arrive par surprise, les extractions peuvent être programmées, pour éviter que les inconforts qui peuvent suivre l'intervention. Il est possible de choisir une période de congés pour pratiquer l'intervention.

Les extractions peuvent être pratiquées en une fois ou en plusieurs séances, chez votre praticien, qui vous adressera peut-être à un de ses confrères ou en clinique. L'anesthésie générale ne se pratique qu'en milieu hospitalier.

Les dents de sagesse ont mauvaise réputation car il faut souvent les extraire. Le chirurgien-dentiste soulage le patient des problèmes occasionnés par ces dents même avec des difficultés d'ouvrir d'ouvrir la bouche.